Présentation
Devis Gratuit

tele-homme.jpg

tel : 05 53 49 40 20
Contactez moi pour un devis gratuit sans engagements
 
RT2012

 

RT2012.png

 

 
Visites

 37934 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

RT2012 Agrandissement

La RT 2012 pour l'agrandissement

 
POURQUOI ?
 
1/ Faire des économies, pour cela,
- Il faut réduire les déperditions grâce à une isolation thermique performante
- Essayer de diviser la facture de chauffage par 10
 
2/ Améliorer le confort de vie dans l'habitat
- Maintenir une température stable de jour et nuit
- Traiter les nuisances sonores : aériens, d'impact et équipement
- Purifier l'air
- Détruire toute forme d'humidité
 
3/ Valoriser son bien immobilier
- En réduisant la facture énergétique annuelle de 300 à 1.000 €
 
4/ Agir pour l'environnement
- En produisant moins d'oxyde de souffre, d'azote, de carbone, ce qui contribuera à diminuer la pollution atmosphérique.
 
DANS L'AGRANDISSEMENT : LA RÉGLEMENTATION
LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : CE QU'IL FAUT SAVOIR
La réglementation thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs.
Elle s'applique depuis le 28 octobre 2011, aux bâtiments publics et aux bâtiments tertiaires privés (bureaux, commerces, entrepôts, etc..), et depuis le 1er janvier 2013 aux bâtiments résidentiels.
Concernant les agrandissements, cette réglementation s'applique aux surfaces crées supérieures à 30 % de la surface existante.
 
UNE RT 2012 PLUS EXIGEANTE QUE LA 2005
Ce qui change...
- Des exigences de performance énergétique globale désormais exprimées en valeur absolue de consommation pour plus de clarté : niveau moyen très performant exigé à 50 kWh ep / m² / an.
- L'introduction d'une exigence d'efficacité énergétique minimale du bâti pour le chauffage, le refroidissement et l'éclairage artificiel.
- Le recours obligatoire à des énergies renouvelables.
- Le traitement de l'étanchéité à l'air avec une obligation de résultat : 0,6 m3 (m².h) en maison individuelle, 1 m3 / (m².h) en collectif.
 
3 EXIGENCES DE RÉSULTATS
CMAX : LA CONSOMMATION D'ÉNERGIE PRIMAIRE MAXIMALE
Elle est exprimée en kWh ep / m² / an, c'est à dire la consommation d'énergie primaire par unité de surface par an.
BBIOMAX : UN INDICATEUR D'EXIGENCE GLOBALE
Il définit une limitation du besoin en énergie pour le chauffage, le refroidissement et l'éclairage et valorise notamment le niveau d'isolation. Il doit être fourni lors du dépôt de permis de construire.
 
TICRÉF : UNE TEMPÉRATURE INTÉRIEURE DE RÉFÉRENCE
Elle définit une température intérieure à ne pas dépasser pour garantir le confort d'été.
 
LE CRÉDIT D'IMPOT DÉVELOPPEMENT DURABLE
Aide financière attribuée par l'état permettant aux particuliers de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour l'achat de certains équipements de leurs résidences principales. Il ne concerne que les équipements de chauffage ou de production d'énergie renouvelable dans le neuf.
 
RAISONNER BIOCLIMATIQUE
LES GRANDS PRINCIPES DE LA CONCEPTION BIOCLIMATIQUE
La conception bioclimatique consiste à trouver une adéquation entre l'habitat, le comportement des occupants et le climat, dans le but de réduire au maximum les besoins en chauffage et climatisation. Ces objectifs sont pris en compte dès la conception de la maison en tirant le meilleur parti du rayonnement solaire et de la circulation naturelle de l'air.
 
LE CHOIX DES MATÉRIAUX
Ils sont à sélectionner sur plusieurs critères :
- Leur faible impact sur l'environnement (au niveau de leur fabrication, de leur destruction et du transport).
- Leur capacité d'absorption des rayons lumineux.
- Leur capacité à stocker la chaleur.
- Leur rapidité d'absorption et de restitution de la chaleur.
 
L'ISOLATION DOIT ETRE PERFORMANTE
L'ISOLATION THERMIQUE DES DALLES
Toute construction repose sur une dalle qui assure sa stabilité et sa pérennité. 7 % des déperditions thermiques proviennent de cette dalle et 5 % de la dalle supérieur (plancher d'étage). L'optimisation énergétique passe donc par un traitement rigoureux de l'isolation des planchers.
 
L'ISOLATION THERMIQUE DES MURS
Pour le confort de l'habitat, les murs doivent être soumis à une isolation thermique pour retenir la chaleur en hiver et éviter son entrée en été, mais également à une isolation acoustique pour prévenir les nuisances sonores.
 
L'ISOLATION THERMIQUE DES COMBLES
L'air chaud qui s'échappe par la toiture peut représenter jusqu'à 30 % des déperditions d'énergie totales d'une maison. Il est donc primordial d'effectuer une isolation (soit par l'intérieur, soit par l'extérieur), et d'assurer une parfaite étanchéité à l'air. Plusieurs procédés existent selon l'aménagement ou non des combles.
 
L'ISOLATION THERMIQUE DES FENETRES
En plus de l'inconfort occasionné par les courants d'air, les fenêtres mal isolées provoquent une perte de chauffage considérable et donc des dépenses inutiles. La performance thermique d'une paroi vitrée va dépendre de la nature de la menuiserie, des performances du vitrage et de la qualité de la mise en oeuvre de la fenêtre.
 
LA CHASSE AUX PONTS THERMIQUES
Les ruptures d'isolation dans les parois (ou ponts thermiques) génèrent d'importantes pertes d'énergie (de 5 % dans un bâtiment non isolé à 30 % dans un bâtiment isolé). Agir sur ces déperditions permet non seulement de réaliser des économies non négligeables, mais également de limiter les risques de développement des moisissures et de dégradation du bâti.
 
L'ÉTANCHÉITÉ  A L'AIR
Essentielle à la réussite d'un projet de maison passive ou de  maison basse consommation, l'étanchéité à l'air doit être optimale pour garantir le bon fonctionnement de la ventilation, le rendement des équipements de récupération de chaleur et éviter les points de condensation, avec la réglementation thermique 2012, les tests d'étanchéité à l'air sur les logements seront obligatoires.
 
LA VENTILATION, POUR UN AIR AMBIANT PLUS SAIN
La ventilation garantit une bonne qualité de l'air et un habitat sain, en évacuant l'humidité contenue dans l'air ambiant. Elle doit être maîtrisée pour éviter les déperditions liées au renouvellement d'air, qui peuvent représenter jusqu'à 20 % des déperditions totales (dans un bâtiment non isolé).
 
LES SOLUTIONS NOUVELLES ÉNERGIES
En plus des exigences de résultats, la RT 2012 comporte des exigences de moyens, pour ne pas dépasser le seuil de consommation d'énergie primaire maximale définie dans le cadre de cette réglementation, il est obligatoire de recourir à de nouvelles énergies.
 
Téléchargez le document relatif à la norme RT2012 pdf-icone.png
 

Date de création : 30/10/2014 @ 12:24
Dernière modification : 30/10/2014 @ 12:24
Catégorie :
Page lue 979 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^